L’équipe Fullstack en 5 points

L’équipe Fullstack est la formule gagnante de tous projets digitaux.

Si vous visez l’excellence et chercher à atteindre vos objectifs rapidement, je ne connais aucun moyen plus simple et plus efficace que de former une équipe FullStack.

Ca parait vite dit, mais je vous explique en 5 points les choses à connaître sur l’équipe Fullstack et les raisons qui vont vous faire prendre conscience de l’urgence d’en avoir une.

C’est quoi le fullstack ?

Etre fullstack, c’est savoir maîtriser plusieurs technologies et savoir-faires !

Par exemple, vous devez lancer un site internet qui présente les résultats sportifs en temps réel.

Au minimum, vous allez avoir un besoin d’UX, un besoin en Front et un besoin niveau Back (quelque soit vos choix technos).

Pour créer ce produit de bout en bout, vous avez 2 types d’organisations.

La première 

Celle qui est organisée en pôle technologique ou département d’expertise (silos) :

Exemple :

  • Département technique avec ses sous pôles
    • Front
    • Back
    • Infra
  • Département Marketing avec ses sous pôles
    • Inbound Marketing, CRM
    • Design
    • Publicité

Dans ce schéma, pour la réalisation d’un projet, vous disposez de toutes les ressources mais vous allez courir dans tous les sens pour mobiliser chaque personne nécessaire à la réalisation du besoin de bout en bout.

  • Multiplication des réunions de briefing avec tous les acteurs pour démarrer le projet, expliquer et récolter les besoins.
  • Vous allez travailler en mode chaîne où chaque département et/ou sous pôle va définir et réaliser sa partie dans son coin.
  • Vous allez encore multiplier d’autres réunions de synchro pour faire des points d’étapes et rassembler les développements en cours ou analyser ce qu’il reste à faire
  • Bref, vous n’êtes pas maître du temps car vous dépendez de l’agenda de chacun en fonction des ressources et du temps alloués à votre projet.

Résultats :

Un projet qui traîne en longueur en phase de conception et de développement et des incohérences en bout de chaîne.

Je ne parle pas du stress, des retards, des incompréhensions et des frustrations dues au manque d’implications de certains

L’autre organisation

C’est celle qui est est organisée en équipes fullstack.

L’équipe Fullstack est une équipe cross fonctionnelle qui dispose de toutes les ressources nécessaires à la réalisation d’un objectif précis.
Elle mélange les compétences métiers et IT.

Cette équipe est armée pour aller au bout toute seule sans besoin d’aide externe.

Elle gère, le projet de la conception à la livraison.

A retenir

La grosse particularité d’une équipe Fullstack est d’être autonome au niveau du savoir faire mais également de la prise de décision.

Si l’équipe ne peut pas avancer sans que des décisions soient prises de l’extérieur, alors elle n’est pas Fullstack.

Le ou les décideurs doivent absolument faire partie de l’équipe Fullstack. En général c’est le product owner qui en est responsable.

Son autonomie doit être opérationnelle et stratégique.

L’équipe Full Stack est une team commando qui est formée de manière permanente ou temporaire pour atteindre un objectif de manière rapide et chirurgicale.

Full Stack = feature team ??

Oui et non…

On entend souvent le concept de Feature team surtout dans le modèle d’organisation Spotify.

Une feature team est une équipe Fullstack mais dont le périmètre est super limitée.

Cette équipe à la main mise sur une fonctionnalité du produit bien précise et à l’autonomie nécessaire pour la faire évoluer en fonction des objectifs.

Dans le modèle Spotify les équipes sont appelées des Squads. Un groupe de plusieurs Squads est une Tribe (Tribu).

Différences

Ainsi, au niveau responsabilité, il y a une différence entre une équipe Fullstack et une feature team. Elles ont le même ADN mais pas le même périmètre.

Dans des organisations complètement agile et de taille assez grande, il ne peut y avoir que des features teams. Chacune est organisée de façon autonome sur sa partie.

Dans une petite startup avec des ressources limitées, il s’agit plus d’une équipe Fullstack car elle va gérer tour à des tours toutes les fonctionnalités en fonction des urgences.

En gros, là ou est une feature team est limitée dans son champs d’action et a une mission fixe, l’équipe Fullstack gravite partout et son champs d’action se défini en fonction des priorités du moment.

Ne pas confondre équipe FullStack et développeur Fullstack

A l’inverse de l’organisation FullStack, il y a la personne FullStack.

Le plus souvent on désigne certains développeurs comme étant FullStack.

C’est le genre de développeur qui maîtrise une techno Front et une techno Back.

En théorie, ça fait de lui ou elle une personne capable de développer le produit dans son entier.

Bémol

Dans la réalité, j’ai quelques bémols sur cette notion de FullStack

Primo, un développeur Fullstack est Fullstack uniquement au sens technique et non au sens produit et métier.

C’est à dire qu’il ne va pas faire l’UX, l’UI, les specs, le test, l’ops et le marketing.

Du coup, même avec un développeur fullstack, vous ne pourrez pas créer le produit de bout en bout et le lancer.

Deuxio, faites gaffe au mythe du développeur FullStack.

Beaucoup de personnes vous explique qu’ils savent faire du Java et du react JS par exemple, mais quand vous creusez, vous vous apercevez que leurs expériences sur les 2 technos ne sont pas similaires.

Même fullstack, un développeur penche toujours plus sur une techno que sur une autre.

Un vrai développeur FullStack qui maîtrise au moins 2 technos (l’une back et l’autre front) de manière poussée et qui a déjà appliquée les 2 en même temps sur un même projet, c’est beaucoup plus rare.

La réalité

Ce que vous allez trouver en général, c’est le type qui met sur son CV qu’il a touché à du Swift quand il était à l’école, qu’il a fait du front dans son dernier projet perso et qu’il fait du back dans son poste actuel.

Sur le papier, il a l’air Fullstack mais en réalité, il n’a aucune expertise avancée sur un sujet précis.

Ca a l’air sexy comme ça et ça arrange bien celui qui recrute qui s’imagine recruter 2 personnes pour le prix d’une.

Le seul souci c’est qu’à la fin vous risquez de vous retrouver avec un résultat moins quali et un temps de développement beaucoup plus long que si vous aviez confié les tâches spécifiques à des experts.

Mon conseil sur le choix des développeurs :

Misez sur des personnes spécialistes d’une techno. De vrais experts !

  • Ils sont plus passionnés par ce qu’ils font et sont à la pointe de leur techno
  • Leur code est plus propre (moins de bugs et de maintenance)
  • Ils résoudront les problèmes plus rapidement 

Du coup, quand je parle de FullStack, je l’entends au niveau produit, c’est à dire les compétences techniques, de conceptions, de qualité et également connaissances métiers.

A part au stade entrepreneurial où vous avez parfois une personne qui sait tout faire (l’homme orchestre), cela n’existe pas en entreprise.

La notion de Fullstack qui fonctionne en entreprise c’est au niveau d’une équipe.  

Les avantages de l’équipe FullStack

Je l’ai déjà évoqué dans les points précédent et vous l’aurez compris : 


Le plus gros avantage de travailler en équipe FullStack c’est de gagner du temps au niveau livraison du projet (Time to Market).

Vous avancez plus rapidement (beaucoup plus) car vous avez moins de freins.

Cet avantage principal est le résultat de nombreux bienfaits que constituent une équipe Fullstack : 

  • Une communication directe. 
    • Vous êtes assis à côté de tous les personnes qui comptent pour la réalisation du projet. Pas besoin de planifier une réunion pour se parler. Vous pouvez poser vos questions ou répondre à celles de vos collègues en direct.
  • L’autonomie
    • En théorie vous avez toutes les compétences dont vous avez besoin pour répondre aux questions et résoudre les problèmes vous mêmes.
      Vous êtes rarement bloqué. Vos journées sont plus gratifiantes car vous obtenez des résultats quotidiennement.
  • La maîtrise
    • Être entouré des bonnes personnes vous donnent plus de maîtrise et de la confiance dans la réalisation du projet. Ce sentiment produit plus de résultats et les résultats vous apportent encore plus de confiance (c’est un cercle vertueux).
  • Le focus
    • En équipe FullStack, vous êtes dans votre bulle. Peu importe ce qui se passe à l’extérieur, vous êtes concentré et totalement dédié à votre mission.
      Pas de bruits ou de distractions qui viennent vous ralentir.
  • La qualité :
    • Travailler tous ensemble et en même temps sur le même projet permet de se parler des détails et de les régler plus facilement. On a moins tendance à les mettre de côté. Par ailleurs, avec une seule mission en tête, on est plus attaché au projet sur lequel on travaille et on y prête une attention toute particulière.
  • Le bien être
    • Ce point est personnel mais j’ai remarqué que faire partie d’une équipe FullStack en ayant une mission claire apporte plus de tranquillité et de bien être au travail. On se pose moins de mauvaises questions, on est plus proche avec ses collègues, on a un objectif commun qui nous embarque et des résultats qui nous motivent.

Le profil type de l’équipe FullStack

La taille de l’équipe

Il n’y a pas de règle gravée dans le marbre mais elle doit rester la plus petite possible (10 personnes au max).

Tout dépend de l’ampleur du projet et des compétences nécessaires évidemment.

Cependant, plus l’équipe est grande plus vous allez perdre ses bienfaits en terme de communication directe et de focus.

La composition de l’équipe

Là encore, ça va dépendre de votre mission mais je vous donne une règle simple. Votre équipe doit couvrir ces 6 rôles

  1. Définition du besoin et des objectifs
  2. Proposition de la solution
  3. Conception, développement de la solution
  4. Test de la solution
  5. Livraison de la solution
  6. Mesure des résultats

Vous mettez qui vous voulez dans votre équipe, mais si vous ne couvrez pas tous ces besoins, vous ne serez pas Fullstack.

Il faudra toujours une aide extérieure pour atteindre votre objectif.

Avec ce genre d’équipe vous allez déplacer des montagnes et vous êtes sur de délivrer des résultats.

Conclusion

Ce que je viens de décrire est un idéal que peut de POs rencontrent dans leur carrière.

Cela demande de la part des entreprises d’avoir une grande confiance et de donner une grande liberté aux personnes que l’on engage.

Dans la réalité, cela fait peur à beaucoup. 

Avec une équipe complètement FullStack au sein d’une organisation, beaucoup d’entreprises ont le sentiment de perdre le contrôle sur une partie de leurs opérations.

Telle une startup au sein de l’entreprise, cela élimine l’essentiel du middle management pour arbitrer ou pondérer les choix à faire.

Grâce à la vélocité d’une équipe FullStack, c’est le marché (les clients) qui valident ou réfutent les choix avec le produit en main propre.

Evidemment, ce mode d’organisation n’évite pas l’échec. Il permet juste de ne pas y investir trop de ressources et trop de temps.

One Reply to “L’équipe Fullstack en 5 points”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *