Dans la peau d’un PO : Le format Masterclass

Dans la peau d'un product owner

Aujourd’hui je commence une nouvelle série appelée “Dans la peau d’un PO”.

Les sujets sur le thème du product owner sont infinis, j’ai l’impression de n’avoir encore rien dit.

Néanmoins, l’idée de ce blog n’est pas uniquement de partager des expériences et des opinions sur le métier de product owner.

Ma volonté est aussi d’aider les étudiants et aspirants PO à mieux exercer le métier et s’y former gratuitement.

Pourquoi ce nouveau format ? 

Au cours de ces derniers mois, j’ai partagé quelques posts sur des sujets simples :

Je savais que ces thèmes étaient déjà vus et revus et je n’en attendais rien en terme d’opinions ou de trafic.

Je les ai juste écrits car c’était la base d’en parler sur un blog ayant comme thème principal “Le product owner”.

Pourtant à mon grand étonnement, ces articles ont tous reçu d’excellentes critiques et se sont positionnés rapidement sur les moteurs de recherche.

Pourquoi ? 

J’ai discuté avec quelques lecteurs pour essayer de comprendre

  • Qu’est ce qui différencie ces articles des autres articles sur le même sujet ?

Très vite, une chose évidente est ressortie.

Ces posts étaient tous accompagnés d’exemples très pratiques.

Malgré l’essor incroyable de contenu en ligne sur l’agilité et ses concepts, il s’avère que la multitude d’articles et même de formations se concentrent essentiellement sur de la théorie.  

Comme pour tous les jobs, la théorie est essentielle mais lorsqu’il s’agit de se plonger dans le grand bain, bon nombre de nouveaux PO font face à de nombreuses questions pratiques :

  • Comment écrire cette user story ?
  • Comment découper cette fonctionnalité ?
  • Quelle priorité attribuer ?
  • Etc…

Ce syndrome de la page blanche n’arrive pas seulement qu’aux blogueurs, écrivains, journalistes, rédacteurs…

C’est un syndrome très courant chez les product owners.

Il est parfois très dur de rassembler et organiser toutes les idées et données que l’on collectées au fil des discussions.

Ce n’est que mon avis, mais je pense que la raison à ce problème vient du manque de pratique.

Sans pratique, on manque de réflexe et on peut très vite se sentir perdu.

Le concept.

Dans la peau d’un PO est un concept simple. 

Durant les prochaines semaines / mois, je publierai des posts dans lesquels je vais faire l’exercice de spécifier une fonctionnalité de A à Z en vous donnant des exemples concrets.

Afin de coller le plus possible à la réalité, l’idée est de me placer dans la peau d’un PO travaillant dans une boite que tout le monde connaît.

Il s’agira forcément de spécifier une fonctionnalité fictive mais je vais faire en sorte de faire l’exercice comme si je travaillais réellement pour cette boite.

Objectifs

Cette nouvelle rubrique à pour but de donner des clés à des POs qui débutent et qui ont besoin d’avoir des exemples à copier dans leur job quotidien.

Evidemment je ne prétends pas tout connaître et il risque d’avoir des ratés. 

Malgré tout, je sais ce que c’est que de débuter.

Pour commencer, la majorité d’entre nous s’est inspirée du travail d’autres product owners (c’est naturel).

  • Malheureusement, quand on est étudiant on n’a pas forcément d’exemples sous la main.
  • Pire, certains product owners débutent seuls et n’ont pas de collègues expérimentés autour d’eux pour s’inspirer.

Ça commence bientôt

Si tout va bien, j’espère publier le premier post de la série dans les prochains jours.

SPOILER: le premier épisode de “Dans la peau d’un PO” aura comme thème un produit que tout le monde connaît très bien et utilise abondamment  “YouTube

Comme avec les formats courts, j’essaierais d’alterner ces posts avec les autres formats plus traditionnels.

Je ne connais pas encore à quelle fréquence je pourrais publier ces formats.

Comme tout le monde j’ai très peu de temps libre et l’écriture de chaque post demande pas mal d’effort.

Idéalement si les retours sont positifs, j’aimerais publier une dizaine de posts de ce nouveau format pendant l’année 2020.

A bientôt, 

One Reply to “Dans la peau d’un PO : Le format Masterclass”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *